Chargement ...

Adoptez une consommation vestimentaire éco-responsable ©by sophie b. !

25 Fév 2019
CALVADOS-POUR-ELLES-Magazine-feminin-calvados-HEADER-by-sophie-b-hackeuse-de-dressing

Adoptez une consommation vestimentaire éco-responsable ©by sophie b. ! Vous n’arrivez pas à vous séparer de vos vêtements que vous adorez mais qui n’ont plus de forme ? Ne les jetez pas, transformez-les ! Sophie Bossuyt vous explique tout.

Quel est votre parcours ?

Je suis autodidacte en couture. J’ai décroché un DESS double compétences en informatique et biologie à la fin de mes études. J’ai été chef de projets en informatique pendant une dizaine d’années, et c’est la vie qui m’a fait changer de cap à un moment donné. Par passion, je réalisais des vêtements avec des pièces recyclées des membres de ma famille, ou avec mes anciens vêtements de grossesse dont je ne voulais pas me séparer. Je présentais alors mes créations en photos avant / après sur mon blog Créalicia. Je voulais partager mes expériences et techniques avec le plus grand nombre de gens.

Pourquoi avez-vous créé ©by sophie b. ?

Avec le blog, les gens ont commencé à vouloir acheter mes créations, j’ai été interviewée par M6, puis sur les ondes de France Info, j’ai gagné un prix Marie Claire Idées en 2010, alors j’ai décidé de signer mes vêtements, et comme la marque crealicia était déjà prise, j’ai choisi tout naturellement ©by sophie b. (en rapport avec mon nom) que j’ai déposée à l’INPI en 2010.

Quelles structures vous ont aidé dans vos démarches d’entrepreneuse ?

J’ai tout d’abord intégré la pépinière d’entreprises artisanales l’Atelier des créateurs à Caen afin de tester mes vêtements auprès des clients. J’ai passé beaucoup de temps à sensibiliser le grand public afin d’expliquer que chaque pièce unique était créée à partir de textiles de récupération, que ce soient des vêtements de seconde main ou issus de surstocks d’invendus. L’idée étant de ne pas jeter et de n’utiliser que des matières premières déjà produites pour mes créations, ce qui contribue à moins polluer notre planète, tout en permettant aux acheteuses de se faire plaisir aussi en portant des pièces uniques de créateurs introuvables ailleurs que sur elles et à coût raisonnable.
Ensuite, pour étendre mon projet, j’ai rejoint l’incubateur féminin d’entreprises Caen la Mer Pionnières. Cela m’a permis d’être sélectionnée comme projet féminin innovant pour participer à la Foire de Paris en mai 2017. Je n’aurais pas réussi sans le soutien et l’énergie de Laure Lehaut. C’est une personne extraordinaire qui voit tout de suite le potentiel en chaque femme.
« Recycler des vêtements de qualité, (la plupart du temps made in France) mais qui n’ont plus d’utilité me donne l’impression de croiser ce que je sais faire avec les besoins du monde. »

Comment est née cette passion pour la couture et la transformation de vêtements ?

Les femmes de ma famille ont toujours recyclé pour ne pas gaspiller, j’ai été élevée comme cela. Le grenier de mes grands-parents à la campagne était mon terrain de jeu. Je transformais les pyjamas de mon grand-père en chemise, les jupes et jupons de ma mamie devenaient mes robes de princesses…
C’est à la naissance de mes enfants que j’ai recommencé à transformer des vieux habits de famille en tenues pour mes enfants. On peut tout faire avec nos vêtements usagés et pour l’aspect technique, il existe de nombreuses vidéos You tube par exemple. J’aime sensibiliser le grand public à récupérer des pièces qu’ils adorent « nos vêtements doudous » afin de les transformer et de continuer de les porter. L’idée, c’est d’essayer !

Pouvez-vous nous parler de votre livre « Hackeuse de Dressing » ?

CALVADOS-POUR-ELLES-Magazine-feminin-calvados-COUVERTURE

Mon livre « Hackeuse de Dressing », paru aux éditions de saxe en octobre 2017, illustre comment on peut changer sa consommation vestimentaire pour devenir plus éco-responsable. Vous y trouverez, autour de plus de 28 projets présentés sous forme d’onglets (avec des jupes, avec des pulls, …), l’ensemble des techniques expliquées en pas à pas photos et croquis, ainsi que des astuces pour réaliser vos vêtements avec des pièces que vous ne portez plus !
Il est disponible au Brouillon de Culture, à l’espace culturel de Leclerc, mais aussi sur les sites des Editions de saxe, de la Fnac, Cultura, Amazon… Je réalise une dédicace au Brouillon de culture à Caen le samedi 9 mars 2019 de 10H à midi (sur inscription auprès de la librairie), venez me rencontrer et découvrir mes secrets pour recycler les vêtements! J’amènerai plein d’exemples concrets.

Comment avez-vous trouvé les mannequins pour poser sur les photographies de votre livre ?

CALVADOS-POUR-ELLES-Magazine-feminin-calvados-mon-quotidien-by-sophie-b-DIY

Ce sont des personnes de mon entourage. Ma fille aînée, Eva, pose pour moi depuis qu’elle a 5 ans pour illustrer le blog.  Son amie, Mélanie, passionnée de vintage a également accepté de poser pour mon livre. Amanda, mon amie artiste peintre que j’ai rencontré à l’Atelier des créateurs, est le troisième mannequin. Une amie, gérante de Coquelicot coiffure végétale, Aurélie, s’est chargée de coiffer les modèles.

Où récupérez-vous des vêtements inutilisés ?

Je souhaite, dans le cadre de ma démarche, un sourcing local et qui a du sens. Je chine donc les vêtements principalement à Caen, dans des boutiques solidaires telles que la Chiffo rue de Trouville, la Croix Rouge boulevard Lyautey, Emmaüs à Caen et Tailleville, Maryfrip rue Caponnière, et le Secours Populaire zac du Mont Coco …

Quelles sont les perspectives d’avenir pour la marque ©by sophie b. ?

J’ai des demandes pour des vêtements hommes, cela peut être une de mes perspectives d’avenir.
Je dois aussi continuer à alimenter ma boutique en ligne à chaque nouvelle saison / nouvelle collection.

CALVADOS-POUR-ELLES-Magazine-feminin-calvados-mon-quotidien-sophie-b-modele-livre

Mais, après avoir été secrétaire de l’association APED (Aide aux Personnes en Difficulté, boutique Maryfrip), et bénévole, encore aujourd’hui et depuis plus de 8 ans, chez les Petites Sœurs des Pauvres, j’aimerai tester un partenariat avec un chantier d’insertion local et développer mon entreprise pour lui donner une visée sociale, à impact environnemental et économique sur le territoire normand… Depuis mon premier défilé de mode éthique en avril 2014, place Saint Sauveur, en partenariat avec de nombreux acteurs locaux de l’économie sociale et solidaire, notamment Normandie équitable, j’ai pu rencontrer de nombreuses femmes plus ou moins éloignées de l’emploi, et je n’ai pu que me rendre compte que le vêtement est fédérateur, que son recyclage a un fort potentiel de création de lien social et d’aide au retour à l’estime de soi. C’est vers cela que je vois l’avenir de ©by sophie b.

Quelles sont les erreurs à éviter et les astuces à connaitre lorsque l’on crée sa propre entreprise ?

Erreur : Créer un concept sans business plan.
Astuces : Bien s’entourer pour réussir à réaliser son business plan, être toujours en veille, demander l’avis de son entourage pour les prix, pour le concept…

Page Facebook de By Sophie B : ici !
Site internet de By Sophie B : ici !

Cet article pourrait vous plaire : Faites votre shopping à la Chiffo !
Retrouvez toute notre actualité sur notre page Facebook !

 

Facebook


Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez toutes les informations de Calvados pour elles dans votre boîte mail.

En indiquant votre email vous consentez recevoir nos lettres d'informations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en effectuant une demande sur la page contact de notre site.