Chargement ...

Comment garder une plante en vie plus de 2 mois

13 Nov 2017
CALVADOS-POUR-ELLES-Magazine-feminin-calvados-mon-quotidien-calvados-comment-garder-une-plante-en-vie-plus-de-2-mois

Plus que des objets de décoration, les plantes ont de réels avantages. Elles permettent de mieux respirer, de purifier l’air… Bref, allez voir notre article sur la détox de votre logement grâce aux plantes !

Pour garder des plantes en vie le plus longtemps possible, la première chose à faire est de choisir des plantes qui correspondent à votre logement et vos habitudes de vie. Des cactus ou succulentes capables de rester des semaines sans arrosage. Des plantes comme l’aspidistra qui résistent aux recoins ombragés ou des plantes robustes face aux courants d’air comme le schefflera.

Les 3 clés pour entretenir ses plantes d’intérieur sont : la lumière, la température et l’arrosage.

La lumière

Essentielle à la croissance d’une plante, il faut trouver le meilleur endroit pour permettre à votre plante de profiter de l’ensoleillement naturel sans être en contact direct avec les rayons du soleil. Pensez aussi à la placer à l’abri des courants d’air et éloignée d’une source de chauffage.

De novembre à février, vos plantes vont inéluctablement se décolorer, c’est la période où elles auront donc le plus besoin de luminosité. A partir de mars, on peut filtrer de nouveau la lumière à l’aide de rideaux ou de stores pour éviter l’apparition des tâches brunes sur les feuilles.

Un éclairage artificiel peut venir en complément pour palier à un éclairage naturel insuffisant. Préférez des tubes fluorescents qui dégagent peu de chaleur, produisent plus de lumière et peuvent être placés très près des plantes.

La température

Pendant l’hiver, le chauffage de notre logis crée une atmosphère chaude mais sèche. De ce fait, les feuilles se dessèchent et des tâches brunes peuvent apparaître. Evitez donc de placer vos plantes à proximité de vos radiateurs puisque la qualité de l’air ambiante influence la croissance des plantes.

Le taux d’humidité de l’air est bénéfique pour la croissance et la durée de vie de votre plante. Pour augmenter le taux d’humidité, plusieurs méthodes s’offrent à vous : vous pouvez utiliser un humidificateur, regrouper les plantes sans qu’elles ne se touchent. Autre astuce, remplissez une coupelle d’eau et de billes en argile (disponibles en magasin de jardinage), et placez le pot de votre plante par-dessus. Les billes d’argile vont conserver l’humidité et votre plante pourra y puiser l’eau nécessaire. Veillez à ce que la base du pot ne baigne pas dans l’eau, cela pourrait endommager les racines.

L’arrosage

Le bon dosage est crucial à la survie d’une plante mais il s’agit de la partie la plus délicate des 3 clés.

Il faut apporter assez d’eau sans noyer la plante, il faut utiliser de l’eau à température ambiante surtout pas froide. Pour cela, il suffit de remplir quelques bouteilles d’eau quelques jours environ avant l’arrosage , ce qui permettra par la même occasion de la purifier en partie de son calcaire.

Il ne faut pas arroser trop peu mais pas trop souvent non plus… le casse-tête complet quoi ! Astuce : n’arrosez surtout pas quand vous sentez la terre encore humide, il faut laisser sécher (mais pas totalement non plus) la terre entre 2 arrosages .

La technique du goutte-à-goutte

Après l’achat de vos plantes, gardez en tête que vous pouvez laisser cette plante maximum un an dans le pot d’origine. Si vous voyez les racines sortir du pot même avant 1 an… REMPOTEZ ! Munissez vous d’un peu d’engrais et de pots en terre cuite de 2 fois la taille du pot initial.

 

Facebook


Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez toutes les informations de Calvados pour elles dans votre boîte mail.

En indiquant votre email vous consentez recevoir nos lettres d'informations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en effectuant une demande sur la page contact de notre site.